Nicolas OBERY, Black (and White) is beautiful!

Fantasmagorik-Superhero-by-Nicolas-Obery

Si vous suivez un peu l’actualité de Vinochromie vous avez dû voir son nom revenir à plusieurs reprises.
Aujourd’hui, on vous présente Nicolas OBERY, l’artiste qui a su sublimer et redonner ses lettres de noblesse au noir et blanc. Découvrez son parcours et son univers Fantasmagorik dans l’interview ci-dessous.

 

VINOCHROMIE : Quel est ton parcours ? / Quelle est ta formation artistique ?

NICOLAS OBERY : Je suis sorti de deux écoles artistiques, l’école Sornas et l’école Estienne. J’ai démarré il y a plus de 20 ans dans un 1er studio de création en tant que Roughman au départ, puis l’ordinateur est vite devenu indispensable. Alors,  j’ai fini par troquer mon crayon avec « une palette graphique » et j’ai continué mes créations en tant que graphiste.

Tout au long de mon parcours, j’ai changé assez souvent d’agences pour évoluer sur différents domaines. J’ai pu travailler dans l’univers du  luxe ou de la cosmétique par exemple.  Progressivement j’ai gravi les échelons; et de graphiste, je suis passé Directeur Artistique (D.A) puis Directeur Artistique senior.

 

V : Y a-t- il quelqu’un ou quelque chose qui est à l’origine de ton intérêt pour l’art ?

N O : Ma mère était dans le domaine artistique, c’est elle qui, assez tôt, m’a donné goût au dessin .

J’ai toujours réalisé des créations personnelles, depuis mes débuts. Mon métier de graphiste et de Directeur Artistique ayant tendance à « se précariser »,  j’ai décidé de me reprendre et d’approfondir un de mes sujets de fin d’études qui portait sur l’illustration.

J’ai eu envie de réaliser une série de visuels fantastiques et décalés, intitulées FANTASMAGORIK une création de plus de 250 visuels à mi-chemin entre portraits et sculptures numériques surfant parfois sur la vague SteamPunk* et Geekdom**.

Le but premier était de créer un monde parallèle surréaliste, en détournant et en réinterprétant des éléments ou personnages mythiques tout en gardant une esthétique haut de gamme.

Madonna_Obery

Bulldog_Obery Cerfs_Obery Pie_obery Oiseau_obery

 

V : Peux-tu me citer 3 œuvres (ou plus) qui t’ont marqué, ou vraiment influencées et pourquoi ?

N O : Je n’ai pas d’œuvre-type, mais plutôt de nombreux artistes fétiches, et la liste est longue !

  • Arcimboldo pour ses sublimes portraits anthropomorphes « Spring ».
  • Magritte pour son côté décalé et sa peinture « le fils de l’homme ».
  • Dali pour son personnage et ses œuvres décalées.
  • David en particulier celle de « Napoléon sur son cheval ».
  • Armand, pour ses assemblages répétitifs et ses sculptures.
  • Nikki de Saint Phalle pour sa « mariée ».
  • Kris Kuksi, pour ses sculptures et assemblages de folies.
  • Philippe Pasqua, pour ses superbes portraits et ses vanités.
  • Oleg Dou pour ses sublimes portraits.
  • Smirk masks, pour ses fantastiques masques.
  • PatBoun pour l’ensemble de ses créations de vanités.
  • Supakitch pour ses peintures et tatouages fabuleux.
  • Orlando Arocena pour ses illustrations percutantes.
  • Jill Greenberg photographe de génie !
  • Carlos Aires pour ses sculptures décalées (j’adore celles des couteaux).

…J’arrête sinon je peux écrire deux pages car j’en découvre tous les jours !

 

V : Comment définirais-tu ton style ?

N O : Je dirais que mon style à commencé avec un mélange graphique du courant Steampunk* et Geekdom**, puis il s’est inspiré de l’univers haut de gamme des visuels publicitaires.

 

V : Est-ce que tu veux faire passer un message à travers tes créations, si oui lequel ?

N O : Je veux simplement montrer que le  « Noir » peut être utilisé dans n’importe quel domaine, il n’est pas forcément triste, trash ou réservé à une certaine époque, il est surtout pour moi intemporel et peux s’exprimer sur tout supports !

 

V : Quels seraient les 3 premiers conseils que tu donnerais à un artiste débutant qui voudrait suivre tes traces?

N O :
1.
Se documenter énormément sur ce qu’il se fait déjà, les tendances et les courants à venir dans tous les domaines.
2. Rechercher son propre style et son domaine de prédilection.
3. Avoir beaucoup d’énergie à dépenser.

 

V : Es-tu un amateur de vin? Si oui, as-tu un type de vin voire une appellation préférée et pourquoi ?

N O : A la base, je suis amateur de vin; en revanche je ne suis pas un grand connaisseur. Mais Vinochromie m’a donné certaines clefs pour comprendre et analyser sous un autre angle une dégustation, un peu comme on appréhenderait une œuvre d’art.

 

V : Qu’est ce qui t’as plu dans le concept Vinochromie ?

N O : J’aime ce concept car il marie deux arts différents, un fabuleux mariage pour moi, entre dégustation physique, dégustation visuelle ou sonore.
V : Comment s’est passé 2015 et quelle est ton actu pour 2016 ?

N  O : 2015 à été une année bien remplie pour moi. J’ai eu une parution dans l’édition du Philadelphia Weekly en début d’année, la réalisation du Visuel du Festival Blues de Beauvais. En avril, j’ai exposé au Pavillon Baltard avec Vinochromie suivi par une exposition qui m’a été consacrée organisée par l’agence Revolution 9. En octobre, j’ai été invité à participer au Salon Art Business / Art Freedom à l’espace Pierre Cardin, puis la couverture du magazine de Lifestyle grecque Victus le même mois.
Enfin en novembre, j’ai eu droit à ce qui fut pour moi une sorte de consécration : la couverture du dernier opus littéraire de Stephen King …
J’ai certainement oublié des choses, comme mon passage à la sculpture par exemple… Mais je pense que tout le monde aura compris que 2015 a été une grosse année où je n’ai pas chômé.
2016 ne s’annonce pas mal non plus. Je démarre l’année avec une nouvelle collaboration avec Vinochromie. C’est une Expo-dégustation / Vente privée ou je présenterai quelques unes de mes œuvres et une création spécialement réalisée pour l’occasion: une œuvre qui représente La cuvée Pégase : l’un des vins à déguster durant la soirée.

bazaar

L’événement aura lieu vendredi 29 janvier au Hubsy 41 rue Reaumur Paris 3e. Encore une bonne occasion d’échanger avec le public et de découvrir des vins qui valent le détour.

En savoir plus sur Nicolas Obery : www.fantasmagorik.net

+ d'infos sur la prochaine expo de Nicolas Obery  Je prend ma place

 

* Pour voir la définition du Steampunk  dans Wikipédia cliquez ici

** Geekdom : il s’agit de la contraction du mot Geek  (personne passionnée par un ou plusieurs domaines précis, plus souvent utilisé pour les domaines liés aux « cultures de l’imaginaire » le cinéma, la bande dessinée, les jeux vidéos,  la technologie et ou encore l’informatique) et Kingdom (Royaume) soit littéralement en français le royaume des Geeks.